Bienvenue sur le site de dw coachs & consultants

Le papillon est le symbole de la métamorphose, du changement.
La métamorphose est un mouvement de vie à l'oeuvre à chaque instant.

 

Dès qu'il y a vie, il y a possibilité de métamorphose, de transformation, il y a un mouvement vers...
Vivre, c'est le pouvoir de dire :
« je suis celui que je deviens »…..
C'est une erreur de croire qu'il faut naître pour vivre
c'est exactement le contraire.
Il faut vivre pour naître… 
( Jean Debruyne)

 

La chenille se transforme en papillon. La métamorphose s’effectue dans l’organisme même de la chrysalide.

Le papillon est déjà en potentiel dans la chenille

Comme pour le papillon, nos changements se font en plusieurs étapes.
La première étape pour le papillon commence dans l’œuf.

Pour nous, c’est l’émergence progressive de nos envies de changements, nos désirs d’évolution.
Le développement embryonnaire terminé, c’est l’éclosion de l’idée, elle sort de sa coquille comme la chenille
de son œuf.

 

L’étape suivante pour le papillon est celle du stade larvaire.

La chenille se développe progressivement.

Pour nous c’est  la maturation de notre projet, le développement de notre idée du changement.
Nous vivons nos « aller- retour », nos hésitations, nos résistances à changer, nos alibis pour ne rien changer, nous accédons progressivement aux  « permissions » à se donner pour dépasser nos croyances limitantes
afin de pouvoir franchir un cap.

 

Puis vient l’étape de la chrysalide pour le papillon en devenir.

La  chenille a  terminé son développement, elle effectue une dernière mue qui fera d’elle une chrysalide.
La chrysalide est souvent recouverte d’un cocon qui lui sert d’abri et c’est à l’intérieur de ce cocon que
le papillon prend forme. 

Pour nous, c’est  le moment où, après avoir dépassé nos résistances, nous nous approprions notre projet,

nous sommes en lien avec nos désirs, notre projet, notre souhait d’évolution fait « sens ».

 

Enfin et c’est la dernière étape, le papillon brise la chrysalide.

Il émerge, se repose quelques temps avant de montrer ses belles couleurs et déployer ses magnifiques ailes pour s’envoler définitivement vers de nouveaux horizons. 

Pour nous c’est le lancement de notre projet, sa réalisation effective, c’est être sur son chemin d’évolution,

se sentir en phase, en harmonie, en cohérence entre son intention et ses actions.   

         
Nous nous préparons aussi aux traversées dans l’inconnu, aux méandres inattendues.

Nous aurons à nous adapter, à travailler notre flexibilité, à prendre du recul et certainement passer à nouveau

par le processus du changement qui nous demandera à nouveau prise recul et conscience claire.

« Etre dans la conscience claire du moment présent, de ce que je ressens, être au contact

de mes émotions pour m’en servir et rebondir. » 

 

« Vivre,
c'est se recevoir soi-même
comme un don,
qui n'est ni un objet tout fait, ni un prêt-à-porter,
mais un "à venir "en train de naître » (Jean Debruyne)

 

Je partage ici en résumé ma vision du métier et celle de ma posture de coach.
Notre métier est celui de vous accompagner, à partir de vos projets de changements, de vos demandes d’évolution, tout au long de vos étapes de métamorphose.

« La chenille se transforme en papillon. La métamorphose s’effectue dans l’organisme

même de la chrysalide. Le papillon est déjà en potentiel dans la chenille »

Le coach n’a pas de projet pour la personne qu’il accompagne, il propose un environnement sécurisé
qui favorise la transformation de l’intention en action. Il travaille en émergence avec son coaché
qu’il voit comme  « sujet en devenir » auteur, architecte et acteur de sa vie professionnelle ou personnelle.  

Toute transformation prend sa source au sein même de la personne.
Le coach est un facilitateur, un « accoucheur de sens » qui exerce un rôle de catalyseur.
Le coach  accompagne son client dans un cadre contractuel.

Il permet le développement d’une personne ou d’une structure qui sait ce qu’elle veut être.
Il y parvient  en respectant les valeurs de chacun, les désirs profonds de celui  qu’il accompagne

tout en prenant  en compte son environnement et la réalité du monde.

Le coach a une éthique, il respecte un code de déontologie, il sait nommer les outils qu’il utilise et déterminer

la pertinence de ses choix, il co-construit avec son client, il se doit d’être « avec »

et non « agir à la place de ».

Il comprend les enjeux de la supervision de sa pratique et s’y engage.

 

Danielle Wagner